Photo Yves Lecoq
Extraits
La presse
Portrait
Lecoq fait le guignol
Mail
La presseExtraits Yves Lecoq

"Côté imitations Yves LECOQ assure. D'autant plus,d'ailleurs, qu'on reconnaît tous ses personnages au premier coup d'oreille, habitués que nous sommes à leurs caricatures. Eric Cantona succède à Jean Alesi, Johnny Hallyday à Antoine De Caunes...Yves LECOQ se fait plaisir et comme il est bon de rire parfois, rions..." 

Coté Femme - 14 Mars 2001

"Homme-orchestre à la voix d'or, Yves Lecoq s'en donne à coeur joie, jonglant avec sketches et chansons. Mordant, piquant, sans être vulgaire, il égratigne les têtes connues avec finesse et élégance .Le mimétisme est frappant. Ce joyeux luron change de tête comme de chemise, à cent à l'heure. Une belle performance d'acteur."

Télé K7 - Nathalie Jacquet - Mars 2001

"Yves Lecoq : la voix plurielle. Il est incontestablement le maître des imitations."

Le Parisien - Alain Morel - 18 Mars 2001

"Mogador vote Lecoq : Delanoë et Séguin, via sa propre interprétation de « Je suis le mal-aimé » et grâce à une sublime imitation ne seront pas épargnés au long d?un show fraîchement remodelé à la manière circonstantielle et décapante des Guignols. Le sketch de Tiberi faisant un discour seul dans un cimetière relève à la fois du meilleur music-hall et du vrai dialogue de théâtre. Le public-ovation. Ce samedi Mogador a voté Lecoq d'une seule et même voix"

Télé Loisir - Véronick Dokan - Avril 2001

"Pour ce retour à Paris, suite au succès de sa prestation à Bobino, l'artiste a mis le paquet. Tous (de Chirac à Tiberi en passant par Delanoë, Pasqua, Lang et les autres) sont « mis en bouche » par un artiste au meilleur de sa forme, après vingt-huit ans de carrière. « La voix » (depuis dix ans ) des marionnettes de Canal+ a convié sur cette scène toutes les nombreuses personnalités inscrites à son répertoire. Et la liste est longue et impressionnante puisqu'on n'y dénombre pas moins de cent-vingt personnes !. Pour camper ses modèles, Yves allie la voix au visuel, n'hésitant pas à se parer de quelques accessoires qui accentuent encore davantage le réalisme et le comique de situation. Nous rappelant, au passage, que l'homme est aussi bon comédien "

"Le Parisien - Dimanche 31 Décembre 2000" A.DA.

"Lecoq, c'est le meilleur. Un don exceptionnel, une vraie intelligence, et un sens aigu de la dérision. La classe, en somme !"

"Télé Obs - Samedi 30 Décembre 2000"

"De Bernard Tapie à Alain Delon en passant par le Pape Jean-Paul II et un Philippe de Villiers fredonnant un tube de Ophélie Winter. Classe politique et show-biz n'échappent pas au ton cinglant d'un imitateur qui se refuse, cependant, à toute leçon de morale. "

" La Provence - Mardi 14 Décembre 1999 "

"Yves Lecoq : une ressemblance physique étonnante avec ses modèles qui finit par être plus Chirac que Chirac lui-même tant il parvient à condenser les tics, les inflexions et les mimiques d'un Président dont il a déjà la taille et l'allure. "

" Le Figaro Magazine - Samedi 11 Décembre 1999 " Philippe BOUVARD

"Depuis dix ans, Yves LECOQ est, notamment, la voix de Chirac, de Johnny et de Poivre d'Arvor dans les " Guignols " de Canal+. Pour son grand retour sur scène l'imitateur s'inspire en partie des personnages qu'il campe pour la chaîne câblée, les interprétant cette fois en chair et en os. Grimé et perruqué, Yves Lecoq change de tête comme de chemise. Sa ressemblance avec le président de la République ou avec Alain Delon laisse pantois. Et, lorsqu'apparaissent Christine Ockrent ou Jean-Pierre Chevènement, c'est le fou rire assuré. "

" Le Parisien - 17 Novembre 1999 "

"Lecoq redonne à l'imitation ses véritables titres de dignité. Une spécialité humoristique où la vitesse d'exécution va de pair avec la finesse parodique. Une jouvence salutaire pour la contrefaçon, pour le sketch plagiaire. Du vrai Music hall allègre inventif, où la scène est un lieu de jubilation et pas une tribune de meeting politique ."

" L'Evénement du jeudi " Patrice DELBOURG

"Le voilà bec, ongles et ailes déployés sur la scène du Casino de Paris pour un show des plus ébouriffants. La voix d'Yves LECOQ est la plus riche qui soit, parce que capable de reproduire tout ce qu'un gosier humain peut émettre non seulement les sons graves ou aigus mais, et c'est le plus important, leurs harmoniques qui font toute la richesse et la particularité d’un timbre vocal. Faculté rare, inouïe, qui s'épanouit dans ces pots pourris de pure duplication chantée, sans gestuelle (les crooners américains, les années sixties), dont nos oreilles sortent stupéfaites et comblées. Bonheur pour l'il, également quant à ces merveilles auditives, Yves LECOQ ajoute la dimension de la revue du Music hall avec une cavalcadante fantasia de pastiches au vinaigre. Réjouissant spectacle."

" Le Figaro " Jean MACABIES

"Il est une sorte de seigneur du spectacle. Dans ce milieu de l'esbroufe et des ego surdimensionnés, Yves LECOQ cultive un humour à la fois caustique et d'une rare élégance."

" Le Nouvel Observateur " Richard CANNAVO

"Yves LECOQ a des possibilités vocales étonnantes. On découvre chez lui, un souci des textes et une mise en scène soignée, plutôt rares chez les imitateurs. Drôle, mais jamais au-dessous de la ceinture, Lecoq nous entraîne à cent à l'heure dans un carrousel de voix. Il trouve aujourd’hui une place à sa mesure, celle d’un grand professionnel du Music hall."

" L'Humanité "

"Ils sont tous là, croqués par un Yves LECOQ plus en verve que jamais. Après vingt ans de métier, le plus célèbre gallinacé de France est enfin remonté sur scène dix petits soirs en octobre dernier au Casino de Paris ; autant dire pas assez ."

" Figaro Madame " Maryvonne OLLIVRY

"Vu un Yves LECOQ fin drôle, avec de bons textes, des victimes moins usées que les politiques, Poivre d'Arvor, Chancel, Pivot, Drucker lui-même et les autres. La classe!"

" Le Nouvel Observateur " Françoise GIROUD

"Très en forme, LECOQ s'est enfilé le PAF avec quelques sommets à tomber du canapé : Jean Pierre Foucault dans " Sacrée Foirée ". Chancel confessant que la musique classique commence à le pomper, Pivot en agité du double foyer, Patrick Poivre d'Arvor particulièrement assaisonné et Michel Chevalet en hurleur de la fiche pratique " Ca m’intéresse."

" Libération " Gérard LEFORT